La pandémie de la Covid-19 a touché de plein fouet les restaurateurs qui ont du s’adapter pour que leur activité puisse survivre. Elle a également impacté les habitudes des clients qui s’attendent à voir certains changements perdurer. Il y aura indiscutablement un avant et un après pour le secteur de la restauration. Voici déjà 3 enseignements apportés par cette crise.

1. Savoir s’adapter rapidement aux nouvelles situations

La réactivité de certains établissements face aux différentes mesures qui les ont directement touchés leur a permis de tirer leur épingle du jeu, ou du moins générer un chiffre d’affaires suffisant pour limiter les dégâts.

Cette adaptation demande de la réactivité aussi bien de la part des gérants que des équipements utilisés. Il est essentiel de s’équiper de logiciel de caisse ou autres outils de travail qui peuvent prendre en compte rapidement et facilement certains changements.

2. L’avènement du sans contact

On connaissait le paiement par carte bancaire sans contact. Mais aujourd’hui, le sans contact va encore plus loin : paiement en espèces avec les monnayeurs de caisse, QR code pour accéder aux menus, etc.

Le paiement sans contact par carte bancaire s’est également généralisé par rapport à l’usage qu’en faisaient les clients avant la pandémie. La hausse du plafond de paiement à 50 euros y a participé.

Il est donc essentiel pour les restaurateurs de s’équiper d’outils permettant le sans contact.

Le recours plus important à la vente à emporter et à la livraison peut également être inscrit dans le développement du sans contact dans le sens où l’activité du restaurant ne se cantonne plus à sa salle. Ce sont les plats qui vont chez les clients.

3. L’explosion de la vente à emporter

La vente à emporter (ainsi que la livraison à domicile) n’est plus cantonnée aux traiteurs ou à la restauration rapide. Tous les restaurants peuvent en proposer. Nombreux sont les établissements qui ont franchi le pas avec la pandémie de la Covid-19. Ce faisant, ils ont aussi répondu à une attente des clients qui datent d’avant cette crise sanitaire.

Maintenant que cela s’est développé, il est fort probable que la clientèle s’attende à ce que cette prestation perdure dans un certain nombre de restaurants. Il s’agit donc d’un point que doivent prendre en compte les restaurateurs dans leur gestion de l’après-crise et dans la formulation de leurs nouveaux services.