La crise sanitaire liée à la pandémie de la Covid-19 a modifié le comportement des clients et notamment leur façon de payer. Bien que l’utilisation du paiement sans contact par carte bancaire augmentait chaque année, les mesures mises en place pour limiter les contaminations ont accéléré le développement de ce mode de règlement au détriment des pièces et des billets. Mais, contrairement à ce que l’on pouvait imaginer, les paiements en espèces restent majoritaires dans de nombreux pays, comme aux Etats-Unis par exemple. Le cas de la France est intéressant. Bien qu’il soit encore trop tôt pour dresser un bilan de la crise actuelle, les premières conclusions de la Banque de France montrent que les Français sont parmi les européens qui ont le plus recours aux modes de paiement scripturaux, c’est-à-dire aux modes de paiement autres que les espèces. Comment les commerçants doivent-ils prendre en compte cette spécificité française dans leur point de vente ?

Incitation aux paiements sans contact par carte bancaire

Le paiement sans contact par carte bancaire a été mis en avant durant les différents confinements et reste conseillé dans le cadre des gestes barrières mis en place pour limiter la circulation du virus. C’est ainsi qu’il est désormais facilement utilisé pour le règlement de petites sommes comme une baguette de pain alors que ce type d’achat se faisait traditionnellement avec des pièces ou un billet.
Par ailleurs, la hausse du plafond de paiement sans contact à 50 euros a permis d’étendre le recours à ce mode de règlement aux courses d’appoint ou aux achats plus onéreux. Il tend désormais à devenir la norme pour toute note égale ou inférieure à 50 euros que ce soit dans des commerces de détails, en grande distribution ou dans les cafés-restaurants.
Il est donc essentiel pour les commerçants de s’équiper de terminaux de paiement électroniques qui sont compatibles avec ce mode de règlement. C’est déjà le cas de la grande majorité des commerces.

Installation d’un monnayeur de caisse

Toutefois les paiements en espèces n’ont pas totalement disparus. Mais ils ont montré leurs limites à la fois pour les commerçants et pour les clients. Le recours massif au paiement sans contact a montré que les règlements en espèces étaient chronophages, que ce soit au moment même du règlement avec le temps mis par le client pour rechercher les pièces et les billets, celui mis par le vendeur pour vérifier le montant donné et rendre la monnaie ou au moment de faire la caisse lors de la fermeture du magasin. Par ailleurs, ce mode de paiement est plus susceptible de générer des erreurs de caisse.
Néanmoins, pour satisfaire les clients qui souhaitent continuer à payer en espèces sans souffrir des désagréments listés ci-dessus, il est possible d’équiper son commerce d’un monnayeur de caisse. Cet équipement offre de nombreux avantages :

  • respect des mesures d’hygiène avec la limitation des contacts physiques entre le client et le vendeur ;
  • gain de temps au niveau du rendu monnaie et de la vérification de la somme donnée par le client ;
  • gain de temps pour faire la caisse en fin de journée ;
  • réduction des erreurs de caisse.

Les équipes de JDC sont présentes pour vous présenter ce nouvel équipement qui séduit de plus en plus les commerçants.