La façon de consommer avait déjà commencé à changer avant la pandémie de la Covid-19. L’utilisation d’internet et des réseaux sociaux avant de choisir tel ou tel produit ou d’opter pour tel ou tel commerce montrait déjà l’importance du numérique dans le processus de vente et laissait entrevoir la digitalisation des commerces comme inévitable. La pandémie de la Covid-19 n’a fait qu’accélérer les choses en encourageant les commerçants à adopter une nouvelle façon de travailler ou à proposer de nouveaux services. Parmi ces nouveautés, 3 d’entre elles se détachent et sont amenées à perdurer une fois la crise actuelle terminée :

  • le click and collect ;
  • le commerce en ligne ;
  • le paiement sans contact.

Développement du click and collect

La fermeture de nombreux commerces lors des confinements successifs a démocratisé le click and collect. Cela consiste à commander en ligne et à venir retirer sa commande directement auprès du commerçant.
Les restaurateurs ont été les premiers à développer cette nouvelle prestation. Pour cela, ils ont pu être accompagnés par certains de leurs prestataires, comme JDC par exemple. En effet, nous proposons un service de création de sites personnalisés de commande en ligne Foxorder spécialement conçu pour les restaurateurs.
Peu à peu, les autres commerçants s’y sont mis : ceux qui étaient fermés comme les magasins de prêt à porter ou d’articles de sport mais aussi ceux qui étaient ouverts comme les épiceries et autres commerces de bouche.
Aujourd’hui, le click and collect est entré dans les habitudes des consommateurs. Il faut dire que c’est un service que beaucoup d’entre eux réclamaient avant que ce soit en centre-ville qu’en zone rurale.

Mise en place d’une offre en ligne

Le développement du click and collect est lié au commerce en ligne. La plupart des commandes se font via un site internet dédié ou une application mobile. Néanmoins, certains commerçants acceptent également les commandes en click and collect par téléphone, mail ou messages (sms ou applications de messagerie).
C’est ainsi que de nombreux commerçants ont mis en ligne un site internet avec une boutique en parallèle de leur magasin physique. Cette boutique en ligne leur permet de proposer leurs produits ou leurs services malgré leur fermeture au public et ainsi de générer du chiffre d’affaires.
Le retrait des commandes peut se faire en click and collect mais aussi par livraison à domicile, ce qui peut permettre d’élargir sa clientèle.
Depuis la crise de la Covid-19, le commerce électronique touche une plus grande variété de produits. De plus en plus de personnes n’hésitent plus à commander en ligne des produis d’épicerie alors qu’avant elles allaient toujours dans des magasins pour ce type d’achat.

Généralisation du paiement sans contact

Déjà mis en place avant la pandémie actuelle, le paiement sans contact a connu un essor spectaculaire. En effet, il a été préconisé pour limiter les interactions physiques et ainsi éviter la transmission du virus.
Mais cet essor a été rendu possible par la hausse du plafond du paiement sans contact qui est passé de 30 à 50 euros.
Aujourd’hui, commerçants et clients s’accordent sur le fait que ce nouveau mode de paiement présente de nombreux avantages et permet notamment d’accélérer l’encaissement.