Nombreux sont les experts qui s’accordent sur le point suivant : la pandémie actuelle de la Covid-19 aura des répercussions sur le long-terme d’un point de vue économique. Les commerces sont les premiers touchés après des fermetures plus ou moins longues selon leur secteur d’activité.

Alors que la crise n’est pas encore enrayée, il est important d’anticiper les défis que devront relever les commerçants lorsque celle-ci ne sera qu’un mauvais souvenir. Certains d’entre eux se manifestent d’ailleurs dès maintenant à l’heure de la réouverture de tous les commerces.

La gestion de l’après-pandémie (et même de l’après-confinement) est un élément clé pour maintenir l’activité de nombreux commerces qui vont devoir trouver des solutions à des problématiques nouvelles.

Le manque de personnel

Les restaurateurs le ressentent déjà cet été. Ils ont du mal à embaucher du personnel pour la saison estivale, et même pour des contrats à l’année. Le confinement et l’arrêt de l’activité ont conduit certains professionnels de la restauration à remettre en cause leur vocation, notamment en raison des conditions de travail et des amplitudes horaires.

Mais ce constat vaut aussi pour de nombreux autres commerces qui peinent à trouver de la main d’œuvre. Or, avec la disparition des jauges, le flux client reste le même.

Une des solutions est d’automatiser certains postes chronophages. Il ne s’agit pas de remplacer le personnel mais de le soulager avec des processus qui rendent certaines tâches plus rapides. C’est le cas par exemple de la prise de commande par tablette bluetooth au restaurant avec impression du bon directement en cuisine ou encore de l’installation d’un monnayeur de caisse pour les paiements en espèces dans les commerces de détail.

La gestion des paiements

Ce dernier exemple illustre également une des problématiques sur lesquelles les commerçants devront travailler durant l’après-pandémie. Pour diminuer les manipulations et les risques de contamination, les paiements sans contact par carte bancaire ont été privilégiés. Pour les commerces ayant de nombreux règlements en espèces, l’installation d’un monnayeur de caisse a aussi été un moyen de limiter les contacts manuels et ainsi renforcer les gestes barrières.

La mise en place de ces mesures a eu d’autres conséquences comme la réduction d’attente en caisse. Les encaissements sont plus rapides. C’est un levier important pour fidéliser une clientèle. Un temps d’attente réduit au moment du règlement passe par le maintien de ces modes de paiement : sans contact par carte bancaire ou via un monnayeur de caisse pour les espèces.

La poursuite de la digitalisation de l’activité

Lors de la fermeture des commerces, le click and collect a connu un bond important. Autrefois limité à certaines enseignes et à la restauration, il concerne aujourd’hui de nombreux commerce, notamment des magasins de proximité qui ont pu maintenir un minimum d’activité grâce à cela.

Il est certain que les clients vont continuer à réclamer ce type de service. La demande était déjà présente avant la pandémie. Le fait que de nombreux commerces s’y sont mis durant les confinements a fait de nouveaux adeptes parmi la clientèle.

Il est donc dans l’intérêt des commerçants de continuer de proposer du click and collect.