Parmi les moyens de paiement à disposition des clients, la carte bancaire occupe une place de plus en plus importante. Le chèque et le virement restent toutefois privilégiés pour les règlements importants. Cela s’explique par les plafonds hebdomadaires ou mensuels appliqués aux paiements par carte bancaire par les banques. Mais le recours à ce mode de règlement pour les petites sommes est de plus en plus sollicité par la clientèle. Alors qu’autrefois, nombreux étaient les commerçants à refuser les paiements par carte bancaire en dessous d’un certain montant, de plus en plus d’entre eux acceptent dorénavant la carte bancaire dès 1 € d’achat. Pourquoi un tel changement ? Est-ce réellement judicieux ?

Baisse des commissions

L’une des raisons principales du refus de certains commerçants à accepter les paiements par carte bancaire pour des petites sommes est le montant de la commission prélevée par les banques sur la transaction. Or, depuis 2015, la Fédération bancaire française (FBF) a pris l’engagement de baisser les frais de commission. Cela permet donc aux commerçants d’accepter plus facilement les règlements en CB pour des montants inférieurs à 10 ou 15 €.

Essor du paiement sans contact

Les paiements sans contact sont devenus un réflexe pour de nombreux consommateurs. Ils ne sortent plus de pièces ou de billets de leur portefeuille pour régler les sommes inférieures à 20 ou 30 € mais leur carte bancaire. Plus de code à taper sur le terminal de paiement électronique : cela leur permet de gagner du temps et de ne pas avoir à fouiller pour trouver les pièces de monnaie. Moins de risques d’erreur dans le rendu de la monnaie. Ce système a donc rapidement fait des adeptes.

Ne pas accepter ce type de paiement, c’est risquer de passer à côté de certains clients qui ne se déplacent plus avec des espèces sur eux.

Ainsi, sur le seul mois de décembre 2016, 70 millions de transactions étaient réglées à l’aide du paiement sans contact. La hausse du plafond qui est passé de 20 à 30 € va probablement inciter les clients à se servir encore plus du sans contact.

La carte bancaire, un mode de paiement adapté aux habitudes des consommateurs

Avec l’essor du commerce en ligne, les clients ont pris l’habitude de régler par carte bancaire. Le liquide est de plus en plus délaissé ainsi que les chèques (sauf pour les montants importants). Il est donc essentiel pour un commerçant de s’adapter aux nouveaux modes de consommation et de paiement des clients afin de ne pas voir la fréquentation de son magasin chuter.