Recevez votre guide gratuit par mail

Monnayeur automatique

Pourquoi en acquérir un ? Découvrez notre guide complet sans plus attendre.

Hygiène HACCP

Connaître l’essentiel sur l’HACCP. Découvrez notre guide complet sans plus attendre.

Logiciel Hôtel / PMS

Comment optimiser le tarif d’une chambre ? Découvrez notre guide complet sans plus attendre.

Fidélité dématérialisée

Augmentaez votre CA avec la fidélité dématérialisée. Découvrez notre guide complet sans plus attendre.

En soumettant mes informations, j'accepte que les données saisies soient exploitées par JDC SA

voir plus

dans le but de promouvoir un produit, un service, une nouveauté et/ou de vous communiquer une information liée à l'utilisation de votre matériel par le biais d'emails, appels téléphoniques et/ou courriers. Mes données seront conservées pour une durée de 4 ans dans le cas d'une prospection commerciale à compter de leur collecte ou du dernier contact émanant de ce dernier et de 5 ans (durée maximum de nos contrats avant renouvellement) dans le cadre de notre gestion de relation client à compter de la date du début du contrat. Pour connaître et exercer vos droits, notamment d'accès, de rectification, de portabilité, d'effacement ou de limitation vous pouvez consulter notre politique de confidentialité des données personnelles et/ou nous écrire à : rgpd.jdc@jdc.fr

OUPS ! Pour que l’on puisse continuer à communiquer ensemble, cochez la case.

Quelle dose d'alcool servir aux clients ?

Guillaume

La vente d’alcool peut générer un chiffre d’affaires important pour un restaurant. Les marges sont généralement très intéressantes. Il en est de même, bien entendu, pour les bars, les discothèques et les hôtels. Pour assurer la rentabilité de ces ventes, il convient de doser avec précision les boissons alcoolisées servies afin de garantir une marge sur les bouteilles d’alcool ouvertes et servies.
En France, la dose standard est définie depuis Napoléon. Un verre d’alcool doit contenir 10 grammes d’alcool pur, ce qui correspond à une unité d’alcool.

L’unité d’alcool, ou dose bar, la mesure de référence

Toutes les boissons alcoolisées ne présentent pas le même degré d’alcool. C’est pourquoi certaines se servent dans des verres de plus grande contenance alors que d’autres sont soumises à des doses de 5 cl.
La raison est qu’un verre d’alcool ne doit pas dépasser une unité. Comme indiqué précédemment, cela correspond à 10 grammes d’alcool pur. Il existe des équations pour calculer le volume correspondant à ce dosage en fonction du degré d’alcool.
Mais, heureusement, il existe aussi des tableaux permettant de savoir combien de cl servir par type d’alcool :

  • une bière à 5° : 25 cl (soit l’équivalent d’un demi)
  • un spiritueux (whisky, rhum, tequila, etc.) à 40° : 3 cl
  • un verre de vin à 12° (pétillant ou non) : 10 cl.

Si vous ajoutez du soda ou du jus de fruit pour un whisky coca ou vodka orange par exemple, on reste à une unité d’alcool dès lors qu’un seul type de boisson alcoolisée est servi. En revanche, en cas de mélange d’alcool pour les cocktails, il faut se lancer dans les équations pour calculer le volume à servir pour respecter le dosage d’une seule unité d’alcool par verre. Cela explique pourquoi certains cocktails sont servis en long drink et d’autres non.

L’importance d’un bon dosage dans la gestion de votre débit de boissons

Que vous teniez un restaurant ou un bar, la question du dosage de l’alcool est importante de plusieurs points de vue. Vous engagez votre responsabilité si vous servez une boisson alcoolisée à une personne en état d’ivresse.
Par ailleurs, respecter les doses vous permet d’anticiper les marges et ainsi de mieux gérer votre établissement. Pour cela, vous pouvez opter pour des équipements qui permettent d’éviter les erreurs de dosage et les oublis de facturation. N’hésitez pas à contacter nos équipes pour découvrir nos différents doseurs d'alcool. Ils peuvent être reliés directement à votre logiciel de caisse et ainsi vous garantir la facturation de chaque verre servi.
Ils peuvent également éviter les erreurs de dosage qui peuvent vous coûter cher mises bout à bout.


Ces articles pourraient vous intéresser

Erreurs de caisse : comment les comptabiliser ?

Retrouvez dans cet article comment comptabiliser les erreurs de caisse et comment les éviter à l’aide d’un équipement très pratique pour l’encaissement en espèces.

Lire l’article

Ouverture des commerces les jours fériés : que dit le code du travail ?

Besoin d’infos sur la réglementation relative aux commerces et jours fériés ? Que dit le code du travail ? Quelle rémunération pour les employés de commerce ? Toutes les réponses pour les commerçants sur le blog de JDC.

Lire l’article

Un restaurateur est-il obligé d'accepter les tickets restaurant ?

Pour savoir si un commerçant, et plus spécialement un restaurateur, est obligé ou non d’accepter les tickets restaurant, rendez-vous sur le blog de JDC.

Lire l’article