Restaurateurs : pourquoi accepter les tickets restaurants ?

Les restaurants et les commerces alimentaires n’ont aucune obligation d’accepter les tickets restaurants. Les consommateurs sont informés de la possibilité d’utiliser ce mode de paiement à l’aide d’une affiche installée sur la devanture. Aujourd’hui, plus de 180 000 établissements acceptent un règlement avec un ticket restaurant. Mais ce mode de paiement a un coût pour ces derniers : frais de dossier, commission sans compter le temps de traitement de ces titres papiers. Alors est-ce un système réellement avantageux pour un restaurateur ? Pourquoi faut-il accepter le ticket restaurant comme mode de paiement ?

Ticket restaurant : un mode de règlement avantageux pour les commerçants

Les principaux avantages du ticket restaurant pour les restaurateurs sont :
– L’attraction de la clientèle : des salariés qui disposent de tickets restaurants pour leur pause déjeuner privilégieront les établissements qui acceptent ce mode de paiement ;
– La fidélisation de la clientèle : la clientèle du midi est généralement très fidèle. Elle ne veut pas perdre de temps à chercher un nouveau restaurant ;
– La garantie d’être payé : contrairement aux chèques, les tickets restaurants ne sont jamais sans provision. Le bémol concerne le délai de paiement qui peut atteindre 21 jours ;
– La facilité de mise en place : le dossier est relativement rapide à remplir. Par ailleurs, la majorité des caisses enregistreuses prennent en compte ce mode de paiement : pas besoin de changer d’équipement de caisse.

La réglementation autour des tickets restaurants

Si vous élargissez vos solutions de paiement au ticket restaurant, vous devez respecter les obligations suivantes :
– Un client ne peut pas régler avec plus de 2 tickets restaurants.
– Vous n’avez pas le droit de rendre la monnaie (cela peut permettre de compenser le montant de la commission).
– Les clients ne peuvent régler avec des tickets restaurants que les jours ouvrables (sauf s’ils travaillent le dimanche ou les jours fériés) et dans leur département (sauf s’ils sont en déplacement).
– Le montant maximal de paiement avec ces titres est de 19€.