Pour un commerçant, le nombre de clients qui entrent dans son magasin et qui repartent sans n’avoir rien acheté doit attirer son attention. En effet, si le pourcentage de clients non acheteurs est trop important, cela met en avant quelques dysfonctionnements qu’il convient de corriger avant qu’ils ne mettent en péril l’activité du commerce. La première chose à faire est de s’assurer que les prix proposés correspondent bien à ceux du marché. Avec le développement des sites e-commerce et des comparateurs en ligne, il ne sert à rien de gonfler ses prix. Il est préférable de rester dans un rapport qualité-prix juste. Mais les prix pratiqués ne sont pas la cause principale à l’absence d’achat de certains clients. Voici 3 pistes de réflexion qui peuvent amener à augmenter le nombre de clients acheteurs.

Un agencement clair du magasin

Des clients qui se sentent perdus dans une boutique et qui ne savent pas où trouver les produits qu’ils cherchent sont des clients qui n’achètent pas. La lisibilité de l’offre de vente et l’agencement du magasin sont des éléments clés dans le processus de vente.

Il est impératif que le commerce soit organisé en rayons et que ces derniers soient facilement identifiables par le client. Cela passe par un affichage, un code couleur, un marquage au sol, etc.

Il faut également une cohérence entre les produits présents dans un même rayon afin que le client ne se sente pas perdu. Un effort doit également être fait sur l’étiquetage des articles pour transmettre les informations essentielles à la vente.

Enfin, insistez auprès de vos équipes pour que la mise en rayon ne soit pas négligée. Des présentoirs vides ou mal rangés ne donnent pas envie d’acheter.

Un sentiment de sécurité

Sans céder à la paranoïa, les clients sont aujourd’hui plus exigeants en matière de sécurité. C’est d’ailleurs l’une des raisons du développement de la vente en ligne. Un client qui n’est pas rassuré dans un magasin ne va pas y rester longtemps et ne va rien acheter. Pour créer ce sentiment de sécurité, quelques astuces simples suffisent comme l’installation de caméras de surveillance, la présence d’un vigile, etc. En plus, ces précautions vous permettront de sécuriser votre boutique.

Une bonne organisation de la zone d’encaissement

Une attente trop importante aux caisses peut vite décourager certaines personnes. Elles vont préférer reposer leurs achats. Pour éviter cela, il suffit de bien organiser le planning de travail de vos employés en fonction des heures de pointe afin d’avoir suffisamment de personnel en caisse. Par ailleurs, il a été démontré qu’une file d’attente unique pour plusieurs caisses réduit davantage le temps d’attente que les queues à chaque point d’encaissement.

L’organisation de cette zone clé du magasin passe également par les outils d’encaissement. Une caisse enregistreuse tactile permettra de gagner du temps lors du passage en caisse. Formez vos employés pour qu’ils aient le réflexe de proposer le paiement sans contact pour les petites sommes.

Grâce à ces différentes astuces, le nombre de clients qui n’achètent pas devrait réduire. Si celui-ci reste important malgré ces conseils, il convient alors de revoir entièrement son business-plan.