Pour attirer de nouveaux clients et fidéliser sa clientèle actuelle, il est important de soigner l’image de son commerce et de sa marque. A l’heure actuelle, les avis et les commentaires qui peuvent être publiés sur internet jouent un rôle important dans le processus de sélection qu’utilisent les clients pour choisir dans quel restaurant manger, à quel artisan confier ses travaux, dans quel primeur acheter ses fruits et légumes, etc. Une bonne image permet d’attirer le public et de le faire revenir. Mais comment améliorer l’image de son commerce sans y consacrer un budget astronomique ? Voici 3 conseils très simples à mettre en place :

Uniformiser son message sur tous les vecteurs de communication

A l’heure actuelle, une entreprise, quelle que soit sa taille, communique sur différents canaux : publicité dans des magazines, à la radio, articles de presse, site internet, réseaux sociaux, affichage publicitaire, etc. Le risque est d’envoyer des messages distincts sur ces différents supports de communication. Il est donc essentiel de prendre le temps de vérifier les informations transmises sur chaque de ces canaux et de s’assurer qu’elles traduisent bien le même message et surtout que ce dernier corresponde bien à l’image que l’on veut donner à son commerce.

Cela suppose d’avoir défini, au préalable, le message que l’on veut faire passer et donc l’image que l’on veut renvoyer au public.

Proposer des prestations complémentaires à ses clients afin de leur simplifier leur achat

Notre société fait face à un paradoxe : les gens recherchent plus de contacts humains et d’authenticité auprès de leurs commerçants tout en utilisant de plus en plus d’applications dématérialisées ou en recherchant des services pour leur simplifier leurs achats. Améliorer l’image de son commerce peut alors passer par la mise en place de services complémentaires qui vont faciliter l’expérience d’achat tout en ne mettant pas l’humain de côté. Il peut s’agir :

  • d’une livraison à domicile : pensez à prévoir un TPE portable afin de permettre à vos clients de bénéficier de plusieurs modes de paiement depuis leur logement ;
  • d’un service de présélection d’articles : les clients n’auront alors qu’à choisir les modèles qui les intéressent. Cela se rapproche d’une prestation de personal shopper ;
  • de bornes de service en libre-service pour les boissons ;

Garder l’expérience client en tête dans l’agencement et l’organisation de son commerce

Il faut savoir se mettre à la place du client et ainsi imaginer son ressenti après avoir effectué des achats dans son commerce. A-t-il trouvé facilement ce qu’il cherchait ? Pouvait-il demander de l’aide à un employé ? Les vendeurs n’ont-ils pas été trop présents ? A-t-il attendu longtemps à la caisse ? A-t-il été gratifié d’un sourire ou d’une parole aimable ?